Livraison GRATUITE sur tout le site

L'histoire de la Princesse Vampire

Eléonore de Lobkowicz, princesse de la noblesse autrichienne, fille du Prince Ferdinand-Auguste de Lobkowicz, duc de Sagan, et de Maria Anna Wilhelmine von Baden-Baden, est née en 1682 et décédée en 1741. 

Le 6 décembre 1701, elle épouse Adam Franz Karl Eusebius von Schwarzenberg, prince héritier des Schwarzenberg. De leur mariage naîtront deux enfants, Maria Anna, née en 1706, décédée en 1755, qui épousera le Margrave (titre de Prince souverain d'Allemagne) Ludwig Georg Simpert von Baden-Baden. Et Joseph I von Schwarzenberg, né en 1722 et décédé en 1782, qui sera l'héritier des Schwarzenberg. 

Le début de la réputation de la Princesse Vampire aurait débuté avant la naissance de son fils. On disait à l'époque que la consomation de lait de louve favorisait la naissance d'un enfant de sexe masculin, nécessaire alors à la succession du nom. Il fut donc décidé de capturer autant de louves que possible, et de les enfermer dans les cages du château en vue de les traire quotidiennement. Les hurlements des animaux chaque soir au château, effrayaient les habitants. C'était le premier pas d'Eléonore vers une répuation étrange... De plus, à cette époque, avoir un enfant à 41 ans relevait d'un miracle, et pour certains, de la magie... Les rumeurs s'emplifièrent alors, certaines personnes disaient même qu'Eléonore avait un pacte avec le démon

Son mari, Adam von Schwarzenberg, décèdera après 31 ans de mariage, en 1731, touché lors d'un accident de chasse par Charles VI, qui prendra Joseph à la cour de Vienne en guise de réparation, laissant la princesse résider au château de Krumau, seule, entourée des louves qui l'avaient aidé à avoir Joseph, l'héritier du nom. La tradition voulait qu'une veuve se vêtisse de noir pour exprimer le deuil, mais Eléonore elle, continuait de vêtir des robes de plus luxueuses. 

Les rumeurs persistent à la mort de son mari. La princesse commençait à dépenser de larges sommes dans des médicaments et autres élixirs, devant également de plus en plus supersticieuse, et s'intéressant à l'occultisme (les arts et sciences occultes qui touchent aux secrets de la nature, à ce qui est non visible comme l'astrologie, la magie, la divination etc.).  

Durant ses dernières années, la princesse souffrait d'une maladie. Elle décéda en 1741, au palais de Schwarzenberg, à Vienne. 

Dans le château, après sa mort, il fût trouvé des rouleaux de sortilèges, des documents remplis de symboles ésotériques et de formules servant à conjurer les esprits. D'après les historiens, la famille d'Eléonore aurait pris des dispositions particulières afin que la vampire qu'elle était ne puisse contaminer son entourage. Elle a été enterrée selon un rituel précis, dicté par les croyances de l époque, afin d'empêcher son retour parmi les vivants. 

Autre fait étrange, le transfert de son corps a eu lieu en pleine nuit, et son enterrement s'est déroulé sans le moindre faste, non digne du rang d'une princesse. Elle fut inhumée, mise dans un tombeau, que l'on scella pour l 'empêcher de se lever, loin des siens. Sa tombe est très discrète et la plaque qui recouvrait la tombe fut placée à même le sol. Sur la plaque, était dessinée une tête de mort, comme pour signaler un danger. Il faut croire qu'à l'époque, Eléonore était bien une princesse vampire ... 

En 2007, le documentaire autrichien "La Princesse Vampire" analyse le mythe selon lequel Éléonore aurait été un vampire. Ce reportage réalisé par Klaus Steindl affirme que la Princesse pourrait être l'une des sources de B.Stoker, pour son personnage Lénore, dans son roman Dracula. Il semblerait que pour ce personnage, l'auteur se soit inspiré d'un personnage historique réel du XVIIIe siècle ... la Princesse Eléonore-Amélie de Lobkowicz.

  • Partager ce contenu

TOUT pour VOS MOMENTS FESTIFS

Les meilleurs spiritueux sélectionnés pour vous


La Gin Box Découverte Cartes Cadeaux

Suivez-nous sur
@gininthebox