50% OFF pour la box d'octobre Commander

Interview de notre Gin de Mars : Le Balbine

Le Balbine Gin est notre « Gin of the month » pour ce mois de Mars. Nous avons pris le temps d’échanger avec Julien Maingraud et nous lui avons posé quelques questions sur sa société  Balbine Spirits.

  • Pouvez-vous nous parler de votre société Balbine Spirits et votre projet ? Depuis combien de temps existe-t-il ?

Balbine Spirits a été officiellement lancée en 2016. Mais cela faisait des années que le projet murissait dans ma tête. Je suis un grand amateur de gins, et collectionneur également, et j’ai commencé à partager cette passion en 2009 via le blog extraterrien.com. A cette époque, parler de gin était ambitieux ! Plusieurs personnes m’ont demandé quand allais-je lancer mon gin. Finalement, après la création d’un prototype pour la soirée d’une amie qui a remporté un franc succès, le gin est né.

 

  • Quelles sont les personnes derrière ce projet ? et comment se passe votre collaboration ?

A l’origine je me suis lancé tout seul. C’est une sacré aventure ; Spinoza évoque le fait que le plaisir est dans la difiiculité, alors je prends beaucoup de plaisir ! Mais j’ai su m’entourer à chaque étape de partenaires experts qui étaient motivés par le projet. 2019 va voir l’équipe s’étoffer mais c’est encore trop tôt pour en parler !

 

  • Pourquoi le nom Balbine ?

Balbine est un prénom féminin que j’ai trouvé dans un livre français de cocktails « L’Heure du Cocktail » est publié dans les années 20. Les deux auteurs s’adressent tout le long de l’ouvrage à Balbine, une femme représentative de cette époque : insouciante, joyeuse, raffinée, friandes d’élixirs en tout genre et française.

Cela représentait parfaitement l’idée que je voulais distillé dans la marque : élégance, qualité, liberté avec un caractère unique.

 

  • Avez-vous d’autres spiritueux dans votre portefeuille ? Comptez-vous créer d’autres spiritueux dans le futur ? Si oui, lesquels ?

Oui, c’est avec une collection de cocktails prêts-à-boire premium et made in France que Balbine Spirits est arrivée sur le marché.

Le Gin avec son petit frère l’Old Tom Gin sont arrivés quelques mois après.

Et un gin en édition limitée est sortie cette hiver, sobrement nommé « winter edition ». J’ai travaillé avec Arnaud Bachelin, un expert en thé et fondateur de la maison Thé-Ritoires. Dans un gin créé spécialement pour l’occasion, nous avons fait macérer un thé imaginé par Arnaud. Les retours sont très bons et cela donne des idées pour la suite.

 

  • Quels sont vos principaux marchés ?

En tant que jeune société, la France est pour l’instant le principal terrain de jeu, dans les bars à cocktails, les restaurants et chez les cavistes. Mais régulièrement des bouteilles partent en voyage, New-York, Londres, Brésil, Espagne, Allemagne, Jersey, etc. 2019 va sonner le début de l’internationalisation, européenne dans un premier temps.

 

  • Comment voyez-vous l’évolution de votre projet dans le futur ?

Le champ des possibles est très vaste mais il faut savoir garder le cap. De nouvelles recettes de cocktails sont actuellement à l’étude ainsi que de futurs gins. L’idée de s’étendre à d’autres spiritueux est tentante mais si c’est le cas, il faudra qu’il y ait toujours un petit twist comme sur les produits actuels ; des innovations compréhensibles par les consommateurs mais qui apportent de la nouveauté dans la catégorie. 

 

  • Comment et où sont produits vos gins ? Quelles sont les principales caractéristiques du Gin Balbine Spirits ?

Nous produisons en Nouvelle-Aquitaine dans une distillerie partenaire. Ils ont une très grande expérience dans ce domaine.

De la famille Juniperus Communis, les baies de genièvre que nous utilisons sont associées à un bouquet d’épices comme la racine de Gingembre, l’écorce de Quassia Amara, la Cannelle ou les graines de Coriandre, d’Angélique et de Cardamome verte. Après la macération des ingrédients, nous distillons dans un alambic français de type charentais. Cette méthode permet une très bonne extraction des notes aromatiques. Le distillat sort à 70% environ. Nous faisons ensuite une petite macération d’hibiscus. Cette plante a un pouvoir colorant et permet d’apporter cette personnalité propre.

 

  • Quand ont été produites les premières bouteilles de Balbine Spirits ?

Les premières bouteilles sont sorties il y a plus de 2 ans maintenant. Mais celle que vous tenez entre vos mains est toute fraiche puisque cette production a été réalisée en ce début d’année.   

 

  • Comment déguster le Gin Balbine Spirits ?

De part sa couleur et sa large palette aromatique, c’est avant tout un gin qui est fait pour être mixer et qui convient à tout type de cocktails. Les classiques comme les créations. Dans les bars à cocktails où nous sommes présents, nous trouvons les 2 types. Le Cancan à Bordeaux par exemple l’utilise très souvent dans sa carte qui change régulièrement ; Le bar à cocktails du restaurant La Grand’Vigne aux Sources de Caudalie l’utilise dans leur Vesper.

 

  • Avez-vous une recette de cocktail qui serait particulièrement adaptée pour le Gin?

Cela dépend du goût de chacun ! Mais commencer par un gin tonic est déjà un très bon choix (4 cl. de gin pour 12 cl. de tonic). Personnellement, j’adore le Negroni ou le Dry Martini, et cela fonctionne parfaitement. Le Clover Club ou le Bramble sont également de très bons candidats. Mais l’art du cocktail est aussi de laisser libre court à son imagination, alors lancez-vous et soyez créatif !

 

  • Partager ce contenu

Découvrez ou offrez une box pleine de surprises

39€/mois. Produits de qualité venant du monde entier.


Découvrir Offrir

Suivez-nous sur
@gininthebox